image1 image2 image3
logotype

Article paru dans le Sélestadien.

Dès 1958, quelques personnes se réunissaient à l'auberge des Alliés pour y jouer aux échecs. Plus tard, fin 1974, ce sont des étudiants qui se retrouvent dans le même lieu autour des échiquiers et du piano tenu par le regretté Louis Bangratz.

Un peu à l'étroit, ils rejoignent en 1977 la MJC au sein de laquelle ils créent deux ans après le Cercle d'échecs.
Inscrits alors en championnat départemental des équipes de 4 joueurs, le Cercle d’Échecs, devenu association indépendante en 1981, a gravi depuis bien des échelons, puisqu'il évolue aujourd'hui en Nationale IV.

Quant aux cinq fondateurs (le minimum pour créer un club), ils ont vu régulièrement s'agrandir leur cercle, qui compte désormais 62 membres dont 2/3 de jeunes.

Parmi les étapes importantes de la brève mais riche histoire du Cercle d'Echecs de Sélestat, le président Rachid Heddache, qui a pris la succession de Gérard Schmaltz, évoque l'affiliation à l'office municipal des Sports.

Signifiant la reconnaissance du jeu d'échecs comme activité sportive, cette affiliation a permis au club de se développer considérablement. Le club ne perçoit pas seulement une subvention qui permet de faire face aux frais de déplacement nécessaires pour les différentes compétitions, il bénéficie aussi de la mise à disposition par la ville de Sélestat d'un local aux Bains municipaux... et d'une salle pour les compétitions plus importantes.

Après avoir eu ses quartiers successivement à la MJC, à la Taverne des Sports, à la Cité Scolaire Schwilgué, au foyer Martin Bucer ou encore à la Mahlkicht, le club dispose donc d'un local spécifique. Ce qui est très important pour les jeunes que leurs parents voyaient mal s'entraîner dans un bistrot.

Autre étape décisive : le jumelage il y a quatre ans avec le club homologue de Waldkirch. Une aubaine pour les joueurs locaux quand on sait que le niveau de ce sport est très relevé en Allemagne, et que rien n'interdit à un même compétiteur de faire partie de 2 équipes différentes, une outre-Rhin, l'autre ici. Ce qui explique que 3 joueurs du club de Waldkirch renforcent en même temps le cercle d'échecs de Sélestat.

Et ils pourraient bien être d'avantage dans les années à venir, puisque la réglementation ne limite plus le nombre de joueurs étrangers autorisés à évoluer dans les rangs d'une équipe française

Renfort dont les Sélestadiens se priveront d'autant moins, qu'il leur est impossible, budget oblige, de faire appel, comme c'est le cas pour beaucoup de clubs évoluant au même niveau, à des joueurs professionnels.

Le budget, c'est précisément une des préoccupations du club, victime de son succès. Car qui dit montée en division supérieure dit déplacements plus lointains, dépenses en conséquence.

Or, la discipline est encore peu médiatique et n'attire d'ailleurs guère les sponsors, lesquels seraient plutôt des mécènes ! Autre problème : le local. Récemment encore, il faisait le bonheur de tous les membres : aujourd'hui il s'avère trop exigu.

 

Solution : franchir un nouveau palier pour pouvoir profiter du label haut-niveau. Perspective des plus motivantes !

 

 

2017  www.ce-selestat.fr  globbers joomla templates